IMG_9784

 

Avez-vous remarqué que votre cerveau a plus tendance à privilégier les scénarios catastrophes plutôt que les scénarios positifs ? La bonne nouvelle pour vous, comme je l’avais déjà stipulé, c'est que dans la plupart des cas, le scénario catastrophe que vous vous êtes inventé n’arrivera jamais.

Alors, autant privilégier le positif n’est-ce pas ? 

Did you notice that your brain is more likely to prioritize disaster scenarios than positive ones ? The good news for you, as I've already told you, is that in most cases the worst-case scenario you've invented will never happen. 

So, as much privileging the positive is not it ?

Vous créer des scénarios négatifs peut avoir des effets néfastes à long terme. 
En effet, ceux-ci viennent directement de vos peurs ancrées profondément dans votre inconscient. 
Le fait de laisser libre court à ses peurs peut vous entraîner doucement vers une pathologie d’autant plus grave : la paranoïa. 
Bien sûr, ce ne sont que dans les cas les plus extrêmes, cependant, je vous donne un exemple afin d’illustrer ces propos. 

Une personne, depuis sa plus tendre enfance, a peur des chiens. Cette crainte peut se baser sur un fait réel si, par exemple, cette personne a été mordue. Ou sur une croyance, si, par exemple, son entourage n’a pas arrêté de lui répéter que les chiens étaient dangereux.

A chaque fois que cette personne sait qu’il y a un chien dans les parages, son cerveau va immédiatement créer un scénario catastrophe mettant en scène le chien entrain de l’attaquer et de la mordre. A force de se créer ce genre de « films », la personne va réellement finir par y croire et développer une véritable phobie liée qui l’empêchera d’en approcher ou même d’en voir.

C’est un exemple parmi beaucoup, cependant pensez-y. Ce comportement, au final, ne met-il pas presque plus cette personne en danger ?
Cela ne peut-il pas nuire gravement à son bien-être ? 

 

IMG_9768

 

Creating negative scenarios can have long-term negative effects.
Indeed, these come directly from your fears anchored deep in your unconscious.
The fact of giving liberty to your fears can gently lead you to a pathology all the more serious : paranoia.
Of course, this is only in the most extreme cases, however I give you an example to illustrate these words.

Someone since his early childhood afraid of dogs. This may be based on a real fact if for example this person was bitten or on a belief, if for example the person's entourage repeating to him that the dogs were dangerous.

Each time that this person knows that there is a dog in the area, his brain will immediately create a disaster scenario featuring the dog attacking and biting. By dint of creating this kind of "movies", the person will actually end up believing in it and may end up developing a real dog phobia that will prevent him from approaching or even seeing one.

This is an example among many, but think about it. In the end, does not this behavior endanger this person ? Can not this seriously affect his well-being ?

Lorsque votre cerveau vous propose un scénario catastrophe, entrainez-vous à trouver son contraire. Quelle autre alternative pourrait-elle être positive ? 
Si vous ne trouvez pas, alors cherchez quelle attitude vous pourriez avoir face à cette situation, qui elle, serait positive. Sachez que quelle que soit votre nouveau scénario il sera toujours meilleur que celui basé sur vos peurs. En gardant une idée positive en tête cela vous permettra de passer à l’action. Et l’action, est l’ennemi de la peur. 

 

IMG_9773

 

When your brain offers you a disaster scenario, practice finding the opposite. What other alternative could it be positive ?
If you do not find then look for what attitude you could have in this situation that would be positive. Know that whatever your new scenario is, it will always be better than the one based on your fears. Keeping a positive idea in mind will allow you to take action. And action, is the enemy of fear.

Si vos scénarios négatifs sont entrain de vous empoisonner la vie, ne vous laissez pas faire. Réagissez ! Peut-être qu’il est grand temps pour vous de passer au niveau supérieur et de combattre vos peurs. Vous avez peur du monde ? Allez dans un centre commercial. Vous avez peur de montrer votre corps ? Allez à la piscine. Vous avez peur de parler à quelqu’un ? Faites-le quand même. C’est uniquement en affrontant vos peurs que vous réussirez à les vaincre. 

Bien entendu ne faites pas de choses dangereuses ou sachez vous entourer de professionnels si nécessaire. 

 

IMG_9771

 

If your negative scenarios are poisoning your life, do not be fooled. React ! Maybe it's time for you to pass to the next level and fight your fears. Are you afraid of people ? Go to a shopping center. Are you afraid to show your body ? Go to the pool. Are you afraid to talk to someone ? Do it anyway. It is only by confronting your fears that you will succeed in defeating them.

Of course do not do dangerous things or know how to surround yourself with professionals if necessary.

Afin d’aider votre subconscient à arrêter plus facilement de créer des scénarios négatifs, entourez-vous au quotidien de positif. N’oubliez pas que chaque chose à son importance. Ce que vous voyez, ce que vous touchez, ce que vous sentez, ce que vous goûtez. Faites donc en sorte, par exemple, que les couleurs de votre intérieur reflètent des choses que vous aimez, d’écouter de la musique punchy ou joyeuse, de sentir des odeurs agréables… 

Plus votre vie générale reflétera votre positivité et plus il sera ensuite naturel pour vous d’imaginer le moins de scénarios négatifs possibles.

N’hésitez pas à vous faire aider si vous n’y arrivez pas seul(e).

 

IMG_9774

 

In order to help your subconscious stop more easily creating negative scenarios, surround yourself with positive things every day. Remember that everything matters. What you see, what you touch, what you smell, what you taste. So make sure, for example, that your interior colors reflect things you love, listen to punchy or happy music, smell pleasant perfumes ...
The more your life in general reflects your positivity, the more natural it will be for you to imagine as few negative scenarios as possible.
Do not hesitate to get help if you can not do it alone.

 

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui.
Je vous souhaite une semaine très positive et vous dis à la prochaine.
Prenez soin de vous !  

Well, that's all for today.
I wish you a very positive week and I’ll see you next time. 
Take care of yourself !

  

Texte et photos/ Texts and photos : Orchidée